Coraid: la start-up aux 1.100 clients lance un défi économique à l’industrie du stockage

Kevin Brown présente CoraidCoraid n’est pas une start-up comme les autres. Fondée par Brantley Coile au début des années 2000, la société basée aujourd’hui à Redwood City, Californie a été plus que prolifique dans sa période de 2000 à 2009. En effet, la société compte aujourd’hui plus de 1.100 clients, tous gagnés sans commerciaux ni marketing ! nous annonce Kevin Brown, son nouveau directeur général (photo de gauche)

Une offre entièrement démarrée par le bouche-à-oreille

Ainsi, si c’est le bouche-à-oreille qui a permis accord est de se développer, le but aujourd’hui avoué par la nouvelle équipe dirigeante – un ensemble de très hauts profls de l’industrie comme Audrey MacLean et Kevin Brown— est de profiter d’une levée de fonds exceptionnelle de 10 millions de dollars pour faire de Coraid un véritable leader de l’industrie mondiale. Ce fonds de 10 millions de dollars est arrivé sans même le demander : « Coraid n’a pas besoin d’argent mais en obtient quand même » précise Kevin Brown. Ainsi Coraid peut s’attaquer à ce marché de 20 milliards de $ au travers d’une approche commerciale 100% indirecte ; il va sans dire que les investisseurs vont garder l’oeil rivé sur cette entreprise dans les mois – voire les années – qui viennent (mais il est peu probable que la société reste indépendante pendant très longtemps, lorsqu’on les presse de questions à ce sujet, la nouvelle équipe dirigeante ne cache aucunement ses intentions de revente de l’entreprise).

La plate-forme Etherdrive : une rupture technologique

la plate-forme de Coraid baptisée Etherdrive permet de « simplifier et de démocratiser le SAN » pour reprendre le titre sur Zdnet d’Olivier Bouzereau, directeur associé de Speedfire.com qui nous accompagnait dans ce voyage ; sans oublier de mentionner aussi que la donne économique du SAN est bousculée de fond en comble par cette solution (le TCO du SAN étant de 5 à 8 fois plus faible, les clients apprécieront !). L’astuce de Coraid était d’éviter de concurrencer et même d’améliorer les solutions communes de réseaux de stockage dans les data Center (iSCSI, Fibre Channel), mais de contourner le problème en apportant une véritable rupture technologique grâce aux technologies issues du réseau. En cette solution a un nom, ATA Over Ethernet, un nouveau protocole qui s’éloigne de TCP/IP (« le ‘i’ de iSCSI veut dire ‘Internet’, un très mauvais protocole pour communiquer en local, même s’il n’a pas d’égal pour envoyer de l’information en Chine » ajoute Brown) et qui permet de réaliser une rupture technologique, ce qui confère un avantage concurrentiel indéniable à Coraid.

Les marchés cibles pour Coraid sont la virtualisation, le stockage dans le nuage (Cloud Storage), les projets à consommation de ressources intensives (Performance Computing) comme les projets de séquençage du génome, les entrepôts de données (datamining) et enfin à la surveillance vidéo et réseau.

>> lire la suite sur le blog des TIC

Coraid: la start-up aux 1.100 clients lance un défi économique à l’industrie du stockage was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :