10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 8ème partie

professionaliser les médias sociaux en entrepriseSuite de la 1ère partie dédiée aux 10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010. Ce billet s’attache au huitième conseil.

conseil N° 8 : revenons à la question du ROI/ROE

C’est un sujet dont nous avons déjà bien des fois débattu (ici et encore ici par exemple), c’est-à-dire celui des tableaux de bord du retour sur investissement (ROI) ou retour sur engagement (ROE ; je préfère de loin ce terme ROE car il met l’emphase sur ce qui n’était pas possible de faire avant) devront être créés ou améliorés de façon à démontrer un bénéfice. En dehors des outils quantitatifs traditionnels qui permettent de mesurer le nombre de visiteurs et sa popularité, il serait bon que les managers des médias sociaux soulignent les montants économisés grâce à la production de contenu généré par l’utilisateur (UGC). En ce qui me concerne, mon hypothèse est que le l’UGC a permis à Orange Business Services de d’économiser au minimum 200.000 € sur ses contenus en 2009. Jamais je n’aurais été capable de monter autant de contenus de qualité sans les médias sociaux et sans une approche UGC. C’est ce que j’appelle le ROE.

10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 8ème partie was last modified: février 4th, 2010 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Une réflexion sur “ 10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 8ème partie ”

  • 04/02/2010 à 18:08
    Permalink

    Encore et toujours des articles de qualité!
    Je me pose simplement la question de la façon de quantifier ce fameux « UGC »… Parce qu’au-delà de la quantité de contenus apportée directement par les utilisateurs, la qualité ma paraît rentrer dans la partie, et là, c’est une autre affaire! De plus, en terme de crédibilité, une personne créant du contenu « officiel » pour un site a, selon moi, bien plus de valeur que du contenu vérifié ou non… Mais alors parlons-nous du même « contenu »?

    Réponse
    • 05/02/2010 à 13:00
      Permalink

      merci beaucoup Florent de votre fidélité et de vos sympathiques encouragements.

      Vous avez parfaitement raison. Mais j’ai choisi d’utiliser un message unique et simple et chiffré qui permette de visualiser mentalement et rapidement les bénéfices en monnaie sonnante & trébuchante.

      La VALEUR de ce contenu est infiniment meilleure car elle est VRAIE, DIRECTE et SINCERE … les ingrédients de la passion qui peuvent rendre une marque aimable.

      Réponse

Votre avis nous intéresse :