Comment faire de l’innovation ? Des réponses dans « Fabriquer le Futur 2 »

fabriquer le futur 2

Nous avons eu le plaisir de recevoir le dernier livre d’Eric Seulliet co-auteur, avec Pierre Musso et Laurent Ponthou, de “Fabriquer le Futur 2, l’imaginaire au service de l’innovation “.

Le postulat de cette bible de 300 pages sur l’innovation est simple : l’imaginaire permet de renouveler la question de l’innovation car la R&D traditionnelle commencer à toucher ses limites en matière d’innovation de rupture.

Les débuts du livre restent très scolaires, avec les différentes définitions de l’innovation.
Tout d’abord selon Schumpeter :
– La fabrication d’un nouveau produit
– La mise en place d’une nouvelle méthode
– La découverte d’un nouveau débouché
– L’utilisation de nouvelles matières premières
– …
Puis son évolution selon l’impulsion de Norbert Alter :
– Innovation ordinaire
– Innovation de tous les jours (les astuces des employés)
– Innovation incrémentale de la R & D
– Innovation stratégique ou de rupture, proche de l’invention.

L’ouvrage se divise ensuite en 3 parties, écrites par chacun des 3 co-auteurs :
– Partie 1 : L’imaginaire & l’innovation, avec la théorie de l’innovation et de l’imaginaire.
– Partie 2 : Comment débrider son imaginaire, avec des méthodes pour être créatif.
– Partie 3 : Les acteurs de l’imaginaire dans l’entreprise, avec des exemples concrets d’innovation et des méthodes appliquées.

Partie 1 : Imaginaire et Innovation

Cette partie du livre tente de définir l’imaginaire et l’innovation en général, puis plus particulièrement dans le cadre de l’entreprise, avec de nombreux exemples illustrés.
Pierre Musso indique que dans l’entreprise l’imaginaire et l’innovation peuvent être influencés par les rapports d’études (internes & externes), les articles des journalistes et autres écrivains (romanciers, cinéastes…), la publicité sur d’autres produits…

innovation

Pour innover il faut sortir du cadre, en oubliant et en remettant en cause la nature des choses comme Magritte le fait avec ses œuvres comme le tableau “Ceci n’est pas une pipe” .

Il est nécessaire de décloisonner la pensée et voir l’innovation partout où elle se trouve et non pas uniquement dans son secteur d’activité.

Partie 2 : Comment débrider son imaginaire ?

Laurent Ponthou présente différents outils et méthodes pour débrider son imaginaire pour utiliser “l’angle mort” et les extrapolations des utilisations d’un produit.

Laurent insiste néanmoins sur le fait que l’innovation n’est pas sans risque car selon la Revue Française du Marketing 95% des nouveaux produits sont des échecs commerciaux.

Un des secrets pour réussir son innovation étant de pousser les tests et les interactions avec les clients au plus tôt du processus de création du produit avant que les coûts et les contraintes de production ne soient trop importants pour faire évoluer le concept.

Une innovation réussie c’est aussi utiliser les bonnes technologies, et pour cela il faut se fonder sur la diffusion des technologies, comme le présente par exemple le Gartner Group :

cycle innovation gartner

L’ouvrage donne ensuite quelques exemples d’innovations et des succès et échecs qu’elles ont rencontrées (Post It, Bétamax…).

Au niveau de l’innovation, une étude a montré que les consommateurs sont convaincus part :
1 – La production d’un avantage.
2 – La supériorité ou l’unicité.
3 – La réponse à un besoin latent non résolu.

Pour sortir un produit innovant il est nécessaire de mettre un Marketing Pull, c’est-à-dire qui répond aux demandes des clients.

L’auteur explique ensuite quelques méthodes pour stimuler la créativité :
– Etudes prospectives.
– Démarches combinatoires (décomposer un usage).
– Démarches associatives pour glisser d’une idée à l’autre.
– Démarches analogiques pour reprendre les idées d’ailleurs et les transposer à son secteur.
– L’enrichissement en partant d’une idée pour aller au concept
– L’observation des clients.

Au niveau des process créatifs la démarche de réflexion peut se faire via des groupes, des tasks forces, des laboratoires, faire appel à des externes (artistes…)…

En plus de la démarche de réflexion en elle-même, Laurent indique qu’il est très important de prendre en compte la prospective, c’est-à-dire anticiper l’évolution des mentalités.

Par exemple l’évolution actuelle des consommateurs qui sont plus anxieux vis-à-vis du futur, avec une baisse de l’attrait de la performance technique, et au contraire le besoin d’être rassuré.

Le livre comprend ensuite une analyse des innovations qui vont influencer notre futur :
– La maison intelligente
– Les objets technologiques nomades
– La robotique
– L’information émotionnelle

– …

Partie 3 : Les acteurs de l’imaginaires dans l’entreprise

Cette partie écrite par Eric Seulliet présente des exemples concrets de processus d’innovation dans des entreprises françaises.

Le développement durable est d’ailleurs abordé dans le cadre de l’évolution des technologies au travers de l’éco-conception, mais également la co-création où cette fois c’est la communauté qui participer à la réflexion sur l’innovation.

L’évolution des départements R&D est également largement introduite, via l’adaptation aux demandes et attentes des clients. Des interviews de spécialistes de l’innovation permettent de donner un caractère concret aux différentes solutions d’innovation mises en place dans les entreprises.

L’importance du design est particulièrement soulignée, via de nombreuses pages et exemples :

processus innovation

L’ouvrage se termine avec une présentation des nouvelles voies pour l’innovation :
– Le numérique (3D, simulations…) qui viennent bouleverser les habitudes des R&D et les processus d’innovation (test via des maquettes, mises en situation…).
– La diversification des profils pour bénéficier de différentes visions et idées.
– Les nouveaux formats d’innovation moins structurés comme par exemples les Barcamps.

Le livre se conclue en affirmant que les départements R&D doivent se remettre en question et évoluer vers les RAID (Recherche Anticipation Innovation et Développement) qui répondent mieux aux enjeux futurs de l’innovation.

Au final le livre “Fabriquer le Futur 2″ est un bon ouvrage à consulter pour ceux qui veulent donner une nouvelle impulsion à leur R&D. Les exemples concrets et les très nombreuses interviews vont à coup sûr donner des données particulièrement innovantes aux lecteurs pour optimiser leur processus créatifs.

L’écriture à 6 mains est une bonne idée, car le livre peut très bien se lire d’une traite, ou uniquement selon un des 3 chapitres, sachant que la première partie reste très théorique avec les concepts d’innovation et d’imaginaire.

On aurait certes apprécié un peu plus de structure dans l’ouvrage, mais le foisonnement d’idées permet justement de donner libre cours à sa propre imagination.

Le livre “Fabriquer le Futur 2″ est disponible au prix de 24,70 € au lieu de 26 € sur Amazon.

Comment faire de l’innovation ? Des réponses dans « Fabriquer le Futur 2 » was last modified: mai 11th, 2015 by conseilsmarketing