Les blogueurs influents sont ils des Armes de Diffusion Massive ?

Big Buzz Blogs à la Cantine

 

Big Buzz Blogs à la Cantine

 

Le 20 mai 2009, se tenait à la cantine dans le 2ème arrondissement de Paris, l’événement annuel Big Buzz Blogs (BBB), co-organisé par le cabinet RCA (Reguer.com – cabinet de conseil)  et le site lepost.fr(une fois n’est pas coutume, je fournis ici le communiqué de presse en pièce jointe, car celui-ci a le mérite en effet de mettre à disposition les URL des sites primés).

Nos lecteurs de Visionarymarketing connaissent la formule, le compte rendu se trouve ci-dessous, en format brut de décoffrage, ce qui a le mérite – sinon de contribuer à la production littéraire française – de vous faire revivre l’événement, ainsi vous pourrez faire croire à votre patron que vous y étiez ; -)

 

Dans ce compte rendu, un classement (inversé, afin de ménager le suspense) des 10  » meilleurs  » sites de la high-tech (« top ten » en bon français). Par  » top ten « , il faut comprendre non ceux qui font le plus d’audience, mais ceux qui sont jugés les plus  » influents  » c’est-à-dire ayant  » le plus de liens entrants et de commentaires « . Nous y voilà à nouveau, qu’est-ce que l’influence, on se rappellera quelques débats ici évoqués au cours des mois précédents.

Ci-après quelques remarques sur ce classement, très différent de celui de Wikio, et qui a le mérite d’ouvrir la fenêtre sur des sites moins connus (comme quoi on peut être influent et discret à la fois, ce n’est pas incompatible) :

  • la question de ce qu’est l’influence est à nouveau posée ici. L’excellent  » BABOZOR  » (le nom étant un buzz à lui seul) est-il « influent », et si oui auprès de qui ? Et comment cette influence se compare-t-elle à d’autres, sur d’autres communautés ? Il semblerait que certains des nominés – présents dans la salle – étaient eux mêmes surpris de leur propre influence (c’est une bonne nouvelle, il existe des blogueurs influents qui sont aussi modestes);
  • nécessité – à mon avis – de scinder la catégorie high-tech en sous catégories plus lisibles. Un site plus sérieux (exemple ici) dédié à l’impact des TIC sur le business par exemple a-t-il une chance par rapport à un site/forum de trucs et astuces techniques ? Dans la même catégorie, sûrement pas, d’où la nécessité de comparer des choses comparables ;
  • beaucoup de  » dindes qui votent pour Noël  » dans ce classement, avec des  » blogueurs qui bloguent sur les blogueurs  » pour reprendre l’expression consacrée de notre ami Andy Sernovitz (président de GasPedal, l’organisateur du BlogCouncil). Ceci contribuant certainement à cela, on ne sort pas de la sphère du Web, ce qui contribue peut-être tourner en rond, vous jugerez vous-même ;
  • enfin, la question de la mesure de l’influence est à nouveau posée (relire les billets de François Laurent à ce sujet ici). Si le volume des visites n’est pas suffisant (ce n’est a priori pas le critère ici), le nombre de commentaires et de liens l’est-il ? Ainsi, le nombre de sites accumulant des commentaires narcissiques voire purement inintéressant, accumulation de bruit qui s’ajoute au bruit et qui n’apporte aucune valeur ajoutée (voir la réflexion de Kurt Vonnegut à ce sujet), peut-il être considérés comme de l’influence ? S’agit-il uniquement d’accumuler les réflexions idiotes en grand nombre pour devenir influent et intelligent, je pose la question ? De même, le fait de reprendre entre copains la même information et de lier et relier à l’infini dans une mise en abyme vertigineuse comme l’Internet sait le faire a-t-il un intérêt quelconque ? Il ne faut pas confondre influence et manipulation du système pour arriver en haut du classement, certains sont passés maîtres en cet art, mais il ne faut pas confondre la qualité et la hauteur du classement.

Après tout, et c’est encore une fois ce qui me choque le plus dans tous ces réflexions sur les influenceurs c’est que finalement, on ne change pas de paradigme, on reste et je m’en offusque et le dénonce, dans le même paradigme que celui des médias traditionnels, qui privilégie la quantité à la qualité (remarque : qu’est-ce que la qualité, voilà encore une tentative de définition qui se transforme en gageure), et qui note l’influence sur des critères quantitatifs parfois discutables. L’intérêt et l’apport de l’Internet est de permettre le positionnement qualitatif sur des niches, la véritable différence. Quant à la possibilité de faire du média de masse sur Internet, elle existe bien, mais je ne la trouve pas forcément intéressante ni innovante.

Le débat n’est pas clos, il m’est avis que nous y reviendrons de nombreuses fois. Et quand bien même le modèle des Armes de Diffusion Massive persisterait voire même se développerait sur Internet, je pense que le médium permettra toujours à des acteurs de niche de s’insérer et de produire du contenu de qualité à destination de lecteurs qui ne se laisseront pas comptés comme des moutons. Comme l’indique Molly Schonthal de Nokia, ce sont les critères qualitatifs ( » soft numbers « ) qui présentent le plus d’intérêt dans les médias sociaux.

Notes de la réunion  big buzz blogs à la Cantine (Paris 2ème)

Date: 20/05/09

 intro:

  • Événement annuel
  • Big buzz blogs le top des blogs qui buzzent
  • Lepost.fr
    • Rappel de la définition du web 2.0
    • Émergence des blogs qui a amené à un immense bouche à oreilles. Passage du mass media au personal media
    • Le monde interactif: création de post.fr qui devient un laboratoire d’observation
    • Site d’info. Chacun a sa page et envoie des infos qui sont vérfiées par des journalistes. Démarrage en 2007. 2m de visiteurs uniques par mois
    • La communauté fait elle-même son buzz
    • Depuis mai, accueil de blogs influents et des médias sur lepost.fr
    • Les marques viennent buzzer aussi. Très grand public, nouvelle star etc. Attire de l’employé au cadre sup

Top high tech

  • Corpus qualifié de 800 sources high tech
  • Ranking basé sur liens entrants et commentaires
  • Mesure du top high tech:complémentaire de wikio
  • Blogosphère hightech: sous univers (marques, libres, tendances, astuces, usages etc.)
  • Bruit de sfr en mars 2009 (nda: interrogée après l’événement, notre consoeur de sfr découvrait elle-même l’existence de ce buzz, voilà de quoi nuancer sérieusement la portée de ces bruits de réseau. Je n’ai pu identifier de quel bruit il s’agissait)
  • 3 tendances
    • 1. Blogs pratiques où on apprend qque chose
    • 2. Tous accessibles au grand public, pas des blogs de geek
    • 3. I-phone: star, tout le monde en parle
  • 10eme – 1. Journal du blog: on y parle technique mais simplement. Conseils aux blogueurs
  • 9eme – Gonzague Dambricourt : 22 ans, c’est un geek qui parle de sujets de geeks avec un vocabulaire simple. Videos parodiques où on enlève des blogueurs. Chaque billet a au moins 20 commentaires
  • 8eme – 3. Travailleurs du web : babozor, blog de geek avec un style de qualité. Il cherchait du boulot et il a raconté sn cheminement et cela a bien marché. Blogcamp organisé à Paris
  • 7eme – 4. Le Blog d’Antoine: 19 ans, benjamin tu top 10. A compilé toutes les rumeurs sur l’I-phone qui va sortir. Revue des blogs. Assez technique, mais tout le monde devrait s’ retrouver
  • 6eme – 5. Simon Robic : fait aussi des billets sponsorisés. L’Oreal, c’est assez surprenant. Encore un geek qui parle de sa vie au quotidien
  • 5eme – 6. Korben: poids lourd du blog. Militant actif anti-hadopi. Blogueur très réactif. Beaucoup de coups de gueules et beaucoup de technique. Encore un geek
  • 4eme – 7. AJblog par Aymeric Jacquet: carnet pratique destiné aux entrepreneurs. Présent dans la salle. La majorité des visiteurs sont des indépendants uniquement dans le secteur Internet. Prospection passive. Beaucoup de posts sur cette pbmatique. Très peu de buzz. Ne parle pas de sujets d’actualités ne parle pas de l’I-phone
  • 3eme – 8. Dariablogue: blog de fille très technique. Bonne plume. Blogueuse bloguant sur les blogueurs, twitter etc
  • 2eme – 9. Le journal du mac: bien ficelé. Tout sur l’I-phone. Bons plans avec les prix et tests d’ergonomie, beaucoup de videos. Dépasse les geeks
  • 1er – 10. Blogee.net: gagnant. Présent dans la salle. Dédié auw mini portables. Pierre: véritable attente de la part des blogueurs et des étudiants. Blog éphémère ? Peut être. Mais 6000 abonnés en rss. C’est une communauté. Grosse base d’utilisateurs. Gagne de l’argent ? Oui, mais pas un revenu suffisant et il y a l’effet de la crise avec très peu d’annonceurs
Les blogueurs influents sont ils des Armes de Diffusion Massive ? was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Une réflexion sur “ Les blogueurs influents sont ils des Armes de Diffusion Massive ? ”

  • 27/05/2009 à 08:52
    Permalink

    Je trouve le raccourci « Mais 6000 abonnés en rss. C’est une communauté » un peu facile et distordant. Comme je ne sais à qui le devoir (orateur ou rédacteur du CR ?) je ne me lancerai pas dans une quelconque critique, mais il est un fait que les blogs présents dans ce classement sont ceux d’une blogosphère et ne peut être considérée comme représentative de la blogopshère.
    S’il est un fait que les liens entrant et les commentaires peuvent être un bon indice de l’existence d’une communauté, il est peut être pertinent d’évaluer la frontière entre réseau et communauté.

    Réponse
    • 29/05/2009 à 10:36
      Permalink

      Bonjour et merci de votre commentaire et de votre vigilance. Il s’agit bien de ce que j’ai noté pendant la réunion. Je suis d’accord aussi sur le fait que les abonnés rss ne constituent pas une communauté, car pour cela, la nature et la richesse des échanges – plus que le nombre des commentaires – est nécessaire. On peut constituer une communauté d’enthousiastes sur un petit nombre d’utilisateurs, mais influents (hors du web aussi j’entends), et qui donc passeront inaperçu en terme de taille, mais pas d’influence (c’est tout le propos du billet). Ceci étant, 6000 abonnés rss c’est une belle réussite aussi. Mon propos n’est pas non plus de dénigrer le succès. Il faut reconnaître, accepter et encourager le succès … tout en tirant le débat par le haut. Qui aime bien châtie bien.

      Réponse
      • 29/05/2009 à 13:02
        Permalink

        Entièrement d’accord avec cette réponse.
        Il y a d’ailleurs la nuance entre « influenceur » et « audienceur » qui apporte de la richesse à la qualification. Malheureusement, il arrive qu’il y est une forte confusion qui subsiste chez les agences, annonceurs et régies.

        Réponse
  • 27/05/2009 à 09:21
    Permalink

    ‘tain, un événement d’anticipation !!!
    juste pour signaler la petite faute de frappe au tout début.

    Réponse
    • 27/05/2009 à 16:15
      Permalink

      😀 voilà ce que c’est de trop faire confiance à la technologie. Il arrive en effet que Dragon Naturally Speaking confonde « de 1000 » et « 2000 » et cela m’a déjà joué quelques tours. L’erreur a été corrigée. Merci du commentaire.

      Réponse
  • 27/05/2009 à 15:47
    Permalink

    j’ai que 21 ans ,;)

    « Dans la même catégorie, sûrement pas, d’où la nécessité de comparer des choses comparables ;
    beaucoup de ” dindes qui votent pour Noël ” dans ce classement, avec des ” blogueurs qui bloquent sur les blogueurs  » => Ce sont les blogueurs qui sont présents à toutes les soirées, à tous les événements et dont le contenu … ce sont ces soirées

    Réponse
      • 27/05/2009 à 16:36
        Permalink

        en gros comme le dit un paragraphe de ton billet il y a des blogueurs qui .. parlent des autres blogueurs.

        Ou dont les sites sont des récits de soirées blogueurs ..

        Réponse
        • 29/05/2009 à 10:42
          Permalink

          Et oui, les blogueurs parlent aux blogueurs … remarque ils ont bien le droit.
          Mon propos est plus dédié aux chevilles qui enflent, sur le principe des soirées de blogueurs, rien à dire personnellement. L’autre souci est le fait que cela tourne en rond (ma remarque sur le classement), or pour que le phénomène prenne de l’ampleur il faut qu’il sorte du Net. Ceci étant la blogosphère française est très dynamique si on ne se focalise pas seulement sur les hauts des « classements ». Ne boudons pas non plus notre plaisir, le phénomène est moins spectaculaire en Grande Bretagne par exemple. L’Espagne est elle aussi très dynamique sur ce point.

          Réponse
  • 28/05/2009 à 18:25
    Permalink

    Intéressant. Je regrette aussi que nombre de blogueurs raisonnent encore dans les termes des médias traditionnels. Le blog est par nature un média ouvert et même diffus (flux RSS, blogroll, backlinks, links…) : il n’a de valeur et de force que relié à d’autres blogs. Cette compétition du plus influents est puérile. Aussi, du moment qu’on a engagé un dialogue avec une audience fidèle, quelle importance ?

    Réponse
  • Ping : blogueurs sous influence « Marketing & Innovation

  • Ping : Avéyo » Blog Archive » blogueurs sous influence

Votre avis nous intéresse :