L’évolution du comportement des eConsommateurs…

comparateur de prix

Nous avons le plaisir d’accueillir Nicolas Jornet, responsable Marketing chez Kelkoo.fr qui fait un rappel des principales tendances de l’eCommerce en France, ainsi que de l’intérêt d’utiliser les comparateurs de prix pour booster son site d’eCommerce.

Tout d’abord un rappel sur les tendances de l’eCommerce en France :

– 45 000 boutiques d’eCommerce pour 23 000 000 d’acheteurs. Internet c’est donc démocratisé.
– 65% des français ont accès à internet, et 43% ont déjà acheté sur Internet.
– 24% des non acheteurs sur internet vont bientôt acheter sur internet, et seuls 5% des déjà acheteurs actuels sur internet vont arrêter d’acheter en ligne.
– Le CA des sites d’eCommerce à augmenté de 29% entre Noel 2007 et Noel 2008… mais avec un panier moyen en baisse de 4%. Les internautes sont donc à la recherche de la bonne affaire.

Ensuite des informations intéressantes sur les acheteurs sur internet :

– 74% achètent pour des raisons de praticité (pas de déplacement, éviter la foule, être tranquille…) autant d’arguments à mettre en avant.
– 56% pour le prix (promo et comparaison des prix)
– Pour trouver un produit, l’internaute va dans 40% des cas en premier chez son eCommerçant préféré, puis il utilise un moteur de recherches, ensuite un site d’avis et enfin un comparateur de prix.
– Le 1er réflexe de l’internaute est de taper le nom du produit dans le moteur de recherches du site. Il est donc essentiel de vérifier l’efficacité de son moteur de recherches, la pertinence des réponses… Ensuite l’internaute choisi les catégories qui lui semblent pertinentes (il faut donc être très clair dans ses dénominations),

Puis des chiffres clés sur le marché de la publicité en ligne:

– 2,8 Milliards d’euros en 2008, 7% des dépenses totales de publicités.
– 38% de la publicité va dans les moteurs de recherches, 24% dans l’affichage publicitaire classique, 20% dans les annuaires et 4% dans les comparateurs de prix… Avec une nette tendance des annonceurs à diminuer l’affichage classique pour la publicité sur les moteurs de recherches.
– Les outils jugés les plus rentables restent l’emailing sur sa base clients, la publicité sur google et ensuite les comparateurs de prix. Les moins performants étant les emailings sur les bases tiers, les publicités sur des emailings tiers et les moteurs de recherches secondaires.

Nicolas Jornet expose ensuite plus en détails pourquoi il est intéressant d’utiliser les comparateurs de prix:
– Tout d’abord que parmi les activités principales d’internet, c’est la comparaison de produit et de services qui est le plus utilisé (60% des internautes en France)
– 48% des internautes utilisent des comparateurs de prix (36% en 2007 !).
– C’est un trafic important pour les eCommerçants (6 millions de visiteurs pour kelkoo en décembre)
– Les visiteurs sont des prospects chauds, et le panier moyen est supérieur de 24% par rapport à l’internaute classique.
– La mesurabilité du ROI est facilement identifiable.

La dernière partie de la présentation rappelle 10 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on doit utiliser un comparateur de prix :
1. Ne pas utiliser d’outil de tracking fiable
2. Ne pas lire les spécifications
3. Supposer que votre flux catalogue est opérationel
4. Ne pas inclure d’identifiants produits uniques (SKU, …)
5. Définir un CPC unique pour l’ensemble du catalogue
6. Ne pas se positionner le mois complet
7. Référencer tout votre catalogue sur tous les moteurs de shopping
8. Ne pas catégoriser
9. Ne pas optimiser les données du flux catalogue, par moteur
10. La mentalité “Référencer – Oublier”

Téléchargez le Powerpoint de l’intervention « Guides Shopping et Comparateurs de prix sont ils indispensable en période de crise ? »

Pour en savoir plus sur Kelkoo.fr, avec des offres démarrant à 100 € / mois, n’hésitez pas à visiter Kelkoo ou à envoyer un email à marchands@kelkoo.fr.

Pour compléter la présentation de Nicolas Jornet, quelques chiffres tirés d’une étude de Bandalley.com (site de ventes privées) auprès de 38 000 internautes sur la crise et les soldes : traque aux bonnes affaires et achats en ligne au détriment des commerces traditionnels.

64,7% des internautes interrogés par Bandalley ont modifiés leurs comportement depuis la « crise ». Parmi les changements : 59,3% sont plus vigilants sur les dépenses essentielles (ex: alimentation, vêtements…), 38,5% réduisent leurs dépenses loisirs (ex: ciné, restaurant, vacances…) et 26,8% remettent à plus tard les gros investissements (immobilier, automobile…)… Et 69,9% font la chasse aux promotions !

evolution habitudes

D’ailleurs 60% des sondés privilégientInternet pour leurs achats, et 86,2% pensent faire de réelles économies grâce au Web (25% évaluent à 100 euros économisés / mois, soit 3 fois plus par rapport à 2007 !).

Plus d’informations sur ITRnews.com.

L’évolution du comportement des eConsommateurs… was last modified: février 15th, 2009 by conseilsmarketing

Une réflexion sur “ L’évolution du comportement des eConsommateurs… ”

Votre avis nous intéresse :