Club e2 de l’échangeur sur les réseaux sociaux

Jean François Ruiz de ZikiHier, mercredi 19 décembre, à l’invitation de Experts-consulting, je me suis rendu au club e2, 66 rues des archives dans les locaux de l’échangeur de laser (galeries Lafayette services). Par e2, il faut comprendre la réunion entre l’échangeur et Experts-consulting, les organisateurs de ce club de réflexion. Le sujet de la journée d’hier, en était les réseaux sociaux et l’identité numérique. Quatre présentations se sont succédées, tout d’abord une introduction par Experts-consulting, suivie de la présentation fort intéressante de Fabernovel sur leur étude chiffrée de l’impact de facebook (voir le lien ci-dessous pour la télécharger). C’est ainsi que j’ai appris qu’un tiers de la population canadienne (oui, vous avez bien lu un tiers de la population, pas un tiers des internautes !) était utilisatrice de ce célèbre réseau social. Bien entendu, il reste à se poser la question de la véritable utilité de facebook, sans mentionner les impacts non négligeables de son utilisation sur la productivité au travail. Ces sujets sont largement abordés régulièrement dans les blogs, je vous laisse chercher vous-même.

La troisième présentation fut celle de notre ami Jean-François Ruiz (voir la photo en haut à gauche). Jean-François est le créateur et dirigeant de Ziki, le réseau social à, spécialisé sur les blogueurs français. La démonstration de Jean-François a commencé par une question toute simple – et ce selon souvent les questions les plus simples qui sont les plus efficaces – qui consistait à demander qui dans l’auditoire (et on s’adressait pour la plupart du temps à des gens assez ouverts sur le monde de l’Internet) était déjà inscrit dans les réseaux sociaux, et dans lesquels. Facebook à rencontré encore une fois un franc succès (il est vrai qu’il est difficile d’ouvrir un journal aujourd’hui où facebook n’est pas mentionné), alors que l’auditoire semblait relativement ignorer LinkedIn, Viadeo et Xing. ceci amène quelques réflexions. D’une part, c’est la confirmation que chacun de ces réseaux sociaux professionnels (les trois mentionnés en dernier, et on peut également inclure ziki sur sa cible) sont bien positionnés chacun sur une niche particulière :

  • LinkedIn, est clairement positionné sur les marchés anglo-saxons, et assez nettement orientée sur les populations proches de l’informatique et des télécoms;
  • Viadeo, quant à lui est beaucoup plus transverse en termes de secteurs, et par son origine assez centré sur la France, même si quelques utilisateurs étrangers ont pu rejoindre ce réseau, notamment la faveur du rachat de réseaux sociaux non français. (à noter que 6nergies l’autre réseau social français a quasiment disparu, la bataille est rude);
  • Xing quant à lui, est assez nettement orienté sur les pays de langue germanique (ne considérons pas qu’il s’agit d’une micro niche, je rappelle que la première langue d’Europe est indiscutablement l’Allemand, puisqu’il est parlé non seulement en Allemagne mais en Autriche et en Suisse, et qu’il concerne donc pour les n’s-natifs de cette langue une population plus grande que celle de l’Anglais). Xing est cependant un peu particulier, en ce sens qu’il est également orienté sur la Chine (merci à Jean François pour cette précision), ce qui a justifié son changement de nom (le site original s’appelait OpenBC), mais il est assez aisé de constater finalement que les populations se mélangent peu.
C’est finalement une des conclusions paradoxales sur ces réseaux sociaux, c’est que finalement les populations se mélangent relativement peu, ou se regroupent par affinités sectorielles, mais la prépondérance géographique reste primordiale. Dans un sens, cette conclusion n’est pas fondamentalement différente de ce que nous avons pu observer sur le commerce électronique (lire notamment l’article de e-businessinfo sur le sujet, que vous trouverez dans mon cours dédié aux moyens de paiement électroniques à ESG).
Deuxième remarque, si l’on peut émettre des doutes sur l’utilité de facebook, force est de constater que son caractère ludique et donc une apparemment inutile, est une part non négligeable de son succès. Ainsi, dans l’auditoire d’hier, pourtant constitué essentiellement de professionnels, peu d’utilisateurs s’étaient tournés verles réseaux dédiés. Cependant, et malgré cela, la puissance de réseaux comme LinkedIn Viadeo en termes de mise en relation des professionnelles (et je ne parle pas des recrutements) est indéniable, et je n’ai pas à aujourd’hui de traces objectives d’actions similaires sur facebook. Peut-être cela viendra-t-il à l’usage, le temps nous le dira. En tout cas, cette importance du côté ludique, n’est pas à négliger, les professionnels eux aussi ont droit à la distraction.
Jean-François poursuivit sa démonstration de Ziki en montrant l’importance de l’identité numérique, et des traces que nous laissons sur Internet. Il préfère sur le côté positif de la chose, car c’est ce sur quoi Ziki a voulu insister; il s’agit d’un agrégat de flux et de données qui permet de représenter une vision dynamique de l’internaute n’ont pas seulement sur Ziki, mais sur l’ensemble de ses interventions sur les autres réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn, via Technorati, ou sur les blocs personnels. D’où le positionnement du site, très fort sur le créneau des blogueurs français qui l’utilise pour afficher leur identité numérique.
Jean-François nous a fait une démonstration des filtres puissants de Ziki qui permettent de chercher les personnes par affinités, en utilisant les tags et non pas seulement le réseau. L’approche est donc un peu différente que celle de LinkedIn ou des sites similaires, il est moins question de se lier aux gens simplement par le fait que connaisse quelqu’un ou qu’ils appartiennent à l’entreprise, il est plus question de bâtir son réseau autour d’affinités.
La dernière présentation, fut celle d’Arthur Kannas de Heaven, une agence Web et de communication qui couvre l’ensemble du spectre de l’Internet. La présentation d’Arthur fut plus particulièrement orientée sur le site Ladiesroom, présentation dans laquelle il a démontré la puissance du réseau qui lui a permis de concevoir un journal collaboratif pour les femmes positionnées sur sa cible, en face des « mastodontes » (aufeminin.com par exemple). Quelques questions pertinentes à la fin de cette présentation ont soulevé un certain nombre d’interrogations autour de la ligne éditoriale du magazine, ce qui est bien naturel pour ce genre d’initiative. Néanmoins, la rapidité avec laquelle ce magazine a réussi à s’imposer en termes de visibilité en un temps record (quelques mois seulement) montre la puissance du réseau de façon indéniable. Certes, une ligne éditoriale plus stricte et plus contraignante aurait sans doute ralenti le processus, on peut en faire l’hypothèse.Voilà donc pour cette conférence e2, sur un sujet dont tout le monde parle, mais dont le développement est donc loin d’être terminé, si l’on en juge le peu de mains qui se sont levées à la question de Jean-François. En conclusion, cher lecteur, courez vite mettre votre profil à jour sur LinkedIn, Viadeo, et les autres, sans oublier de rajouter vos liens et flux rss sur Ziki.

Je vous livre ci-après le compte-rendu de la réunion en format reconnaissance de caractères brut de décophrage comme à mon habitude :

1. Tendances & sites (experts-consulting) / Lionel Turci:

  • on parle de « folie Facebook » => cela vire parfois à la paranoïa (peur de revente des donnés privées, projet Beacon etc.)
  • Cafemom: a place for moms
  • Filmcrave.com => amis + films
  • DreamOrange => l’aquarium à amis d’Orange. Indication de l’humeur
  • Razoo: Tous ensemble pour des causes humanitaires
  • Hatebook: anti-copie conforme de facebook
  • Contre le tout connecté: ISOLTR (anti réseaux sociaux) mais en fait c’est un gag d’hébergeur de blogs
  • Ask eraser (moteur de recherche ask) = effacer ses traces
  • Spock: Recherche ouverte de personnes sur Internet

2. Etude sur Internet / Facebook (étude en creative common) / Fabernovel Consulting / Amaury de Bachet (Facebook: vital statistics on facebook usage by Fabernovel)

  • Ouverture 2004
  • 42 millions en Septembre 57 millions aujourd’hui
  • 1/3 de la population du Canada y est!
  • Les polémiques Smt déjà en train de s’éteindre
  • 40000 développeurs beaucoup d’applicatifs mais beaucoup orientées jeu
  • Ciblage publicitaire très pointu ce qui n’est pas sans poser de problèmes
  • Appli yahoo music n’a pas marché et a été refaite par un expert le qui l’a fait décoller
  • Convergence entre les sites de réseau’ Sociaux qui mettent du média et les sites de médias (youtube), qui deviennent des réseaux Sociaux.
  • Opposition entre myspace (fausses identités etc.) et facebook (vraies identités et pas de transgression des règles sociales)
  • Utilisateurs: étudiants et blogueurs
  • Beacon: est passé en opt-in, ce qui a éteint la polémique => va générer beaucoup d’argent
  • Cpm très faibles
  • Les blogueurs ont un usage extrême : Robert Scoble (Us) – Natacha Quester Siméon (Fr)

Q&R

  • Retour d’expérience Loreal et Sncf? : Groupes fermés. Utilisation pour lancer le buzz: lancement de sites. Assez limité pour l’instant
  • Comment évaluer l’application ? Google Trends etc.
  • Facebook est fermé
  • Beaucoup d’internautes sont habitués à la publicité et savent aussi ne pas la regarder. Les seules personnes intéressées à protéger leur vie privée sont les personnes publiques, il n’y a pas de marché
  • http://www.fabernovel.com/news/research-paper-facebook/

3. Entrer dans la vie numérique / JF Ruiz (dg de Ziki)

  • Que connaît-on d’une personne? Le résultat Google
  • On a une présence sur Internet et cela une importance dans nos vies
  • Mais difficile à gérer (les moteurs changent)
  • Le plus ancien est linkedin, suivi par viaduc/eo
  • Il faut maintenir tous les profils en parallèle
  • Achat de lien sponsorisé Google par Ziki
  • Notion de « Sérendipidité »
  • Exemple: innovation et marketing => ajout de flux rss sur des gens, et non sur des données => c’est de la veille Sociale
  • Le but n’est pas de charger son carnet d’adresse mais de rencontrer des inconnus
  • Ziki n’est pas une plateforme pour ajouter des amis. On ajoute des bookmarks => ce n’est pas un objectif de multiplier les contacts juste pour faire grossir son réseau.
  • Flux agrégés (rss)
  • Découverte de profils similaires
  • 25000 personnes 4000 Sociétés 162 pays représentés 60% des membres sont des protecteurs de contenus => c’est le réseau Social des blogueurs français
  • Le frein principal c’est que l’identité numérique fait peur au vulgum pecus
  • Services à venir = présence numérique pour les sociétés qui n’ont pas de site ( 1 million en France)
  • Démo de Ziki http://www.Ziki.com
  • Comment se protéger ? C’est dangereux d’effacer, il vaut mieux travailler en positif
  • Quid des fausses identités ? On faît le nettoyage manuel des faux profils et des usurpations d’identité larrite souvent avec des faux politiques mais pas vraiment d’impact

accès direct à la présentation powerpoint de Jean François en cliquant ici :

Arthur Kannas de l’agence Heaven4. Contenus féminins Sur Internet / Heaven – Arthur Kannas

  • Internet change tout le temps il est très der de faire des prévisions
  • Audience => pas loin de 85%, généré par les utilisateurs
  • Aider les individus d’ Internet à Média
  • Conseil, Contenus, monétisation, outils, Incubation
  • Fresh = Produit des contenus (pour protéger l’activité monétisation)
    • Concerts à emporter
    • Ladies room
  • Ladies room (9 mois d’existence)
    • Il y a des mastodontes (au féminin)
    • Il mangue des untenus plus haut de gamme , plus ciblés
    • Offrir des contenus bien écrits
    • Magazine 2.0 ou réseau social autour d’un magazine. Le blog ce n’est pas comme un magazine traditionnel. Lire des témoignages. 1) mettre en avant les auteurs, les plumes 2) navigation différente: par auteur, tag, nuage de marques 3) Je lis donc j’écris (99% des articles par les lectrices) – équipe éditoriale réduite. Les lectrices écrivent sur ce qu’elles veulent
    • Mais LR c’est avant tout un réseau social; on crée Son profil (avatars qu’on peut habiller et exporter vers son blog et facebook) ; commentaire des articles ; proposer des articles ; se faire des amies et aussi des ennemies)
    • 2 mois 3000 membres 1500 articles 300 auteurs
    • Rémunération par publicité et publi-rédac (bien marqués)
    • Widget publicitaires à l’étude
    • Ambassadrices de marques
    • Apprentissage: Grève après 4 Semaines avec déshabillage des avatars car manque d’affichage de qui était derrière le site
  • Q&R
    • Nom pas valorisant et les filles te détestent ….? Le nom et le logo étaient en rupture
    • Lancement de mens room
    • Rémunération ?
    • Quelle qualité ? Est-ce du Voici ?
    • Soit des blogueuses soit non.
    • http://www.ladiesroom.fr
Club e2 de l’échangeur sur les réseaux sociaux was last modified: décembre 20th, 2007 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Une réflexion sur “ Club e2 de l’échangeur sur les réseaux sociaux ”

  • 20/12/2007 à 16:32
    Permalink

    on est en droit de s’interroger quant au veritable interet de facebook en ce qui concerne les reseaux professionnels… de part la large diffusion des informations personnelles , facebook est aussi bien un argument de recrutement, que de non-recrutement (beaucoup d’histoires de ce genre aux etats unis )
    Mieux vaut privilegier la piste des sites spécialisés tels que linkedin, viadeo ou encore lesjeudis.com pour le petit nouveau français ou l’anonymat est garanti

    Réponse
  • 21/12/2007 à 13:09
    Permalink

    pour la partie professionnelle et votre choix de réseaux sociaux, je suis assez d’accord, sauf que les acteurs du web et de l’économie numérique en général utilisent aussi beaucoup Facebook. Mais sans doute est-ce moins flagrant pour ceux qui sont en dehors de cette économie là.

    Réponse
  • 21/12/2007 à 13:11
    Permalink

    J’en profite pour signaler que j’ai rajouté la présentation de Jean François en format Slideshare; voir la partie dédiée à son compte-rendu (n°3).

    Réponse
  • Ping : Le blog de Ziki » Ziki présenté au club e² à l’échangeur

  • Ping : Le blog de Ziki » Ziki présenté au club e² à l’échangeur

  • Ping : Le blog de Ziki » Ziki présenté au club e² à l’échangeur

  • Ping : web deux connect: le rendez-vous IRL des experts du Web 2.0 « Marketing & Innovation

  • 21/12/2007 à 15:22
    Permalink

    lesjeudis.com est un site de recrutement informatique (le plus grand si j’en crois Chauffeur de Buzz
    http://www.chauffeurdebuzz.com/emploi/www-lesjeudis-com-1018-5882.htm )
    Alors que LinkedIn est un site social où les recruteurs sont aussi présents. La nuance est importante. Dans LinkedIn, on ne s’inscrit pas chez un recruteur, on peut utiliser le réseau dans d’autres buts. Voici à mon avis la différence (LinkedIn a déjà été beaucoup critiqué pour avoir publié des annonces d’emploi en propre, mais elles n’existaient pas au début en 2004)

    Réponse
  • 21/12/2007 à 17:47
    Permalink

    yep je confirme
    lesjeudis.com est spécialisé ds l’info et le recrutement

    Réponse
  • 22/12/2007 à 18:50
    Permalink

    et ça marche vraiment ces sites (lesjeudis.com , viadeo etc) pour trouver du taf ??

    Réponse
  • 23/12/2007 à 18:28
    Permalink

    merci à Yann pour ce compte-rendu très exhaustif du Club e².
    mon opinion perso sur ces résos rejoint celle de Business week :  »unfriend me » will (probably) be the next wave… »

     »Unfriend » me rejoint  »Résistance 21 » [21 pour 21ème siècle of course].
    Résistance 21 est une tendance qu’expertsconsulting suit depuis 10 ans.
    Elle est née dans nos petits cerveaux au moment où Naomi Klein, José Bové, le
    slow food mouvement, Porto Allègre et d’autres signaux faibles ont commencé a
    bougrement faire parler d’eux.
    Unfriend Me est une traduction 008 de Résistance 21.
    Unfriend Me consiste à résister aux assauts des so-called friends émanant des sites communautaires tels Facebook, MySpace, Viadeo, Spock j’en passe et
    des meilleurs.
    Bref, Unfriend Me, c’est sortir de ces réseaux, ne pas répondre aux
    sollicitations, bloquer les tentatives pervasives…envoyer tout  »connemnt » un mail directement sans passer par ces so-called passerelles communautaires…

    Réponse
  • 29/12/2007 à 08:46
    Permalink

    Merci Brice,

    Oui, ton collègue a parlé des sites anti facebook comme hatebook.com notamment, je l’ai relaté dans le compte-rendu, même si c’est très succinct. Mais si tu veux m’envoyer sa présentation powerpoint je l’inclurai comme avec celle de Jean François.

    Selon le cas, on peut regarder le phénomène collaboratif avec amusement, voire ironie, comme le fait remarquablement Philip Lenssen
    http://blogoscoped.com/archive/2007-12-28-n34.html


    mais on peut aussi le regarder positivement comme le fait Christian Mayaud et segmenter son réseau en 3:
    * PAN = Potentially Active Network
    * CAN = Currently Active Network
    * FAN = Formerly Active Network

    Comme l’indique Christian, c’est en ouvrant son réseau à des gens apparemment inconnus et en gardant l’esprit ouvert qu’on crée de véritables opportunités. C’est d’ailleurs là l’essence du monde des affaires. Si je ne devais vendre qu’à mes amis, je ne vendrai jamais rien à personne. Le business man est en permanence en train de lier et de s’ouvrir à des étrangers.

    Une nuance peut donc être apportée sur les ‘so-called friends’ même si je n’aime pas beaucoup ce terme d’ « ami » qui est probablement hérité du premier de ces réseaux appelé « Friendsters » dans le début des années 2000.
    voir
    http://www.visionarymarketing.com/articles/desreseauxetdeshommes0.html
    pour l’historique (2004)

    Si tu as le temps, je t’invite à découvrir les 8 styles de réseauteurs décrits par Christian:
    THE 8 BASIC NETWORKING STYLES ( PAN | CAN | FAN )

    1. Tony Soprano ( – | + | – )
    2. Alumnus ( – | – | + )
    3. Promoter ( + | – | – )
    4. Solipsist ( – | + | + )
    5. Fugitive ( + | + | – )
    6. Celebrity ( + | – | + )
    7. Balanced ( + | + | + )
    8. Potted ( – | – | – )
    Tu y retrouveras sans doute ton profil et celui de tes amis (les vrais et les faux)
    http://www.sacredcowdung.com/archives/2006/01/highperformance.html

    Yann

    Réponse
  • Ping : de retour du Japon, le club E2 ramène le futur dans ses valises « Marketing & Innovation

  • Ping : Avéyo » Blog Archive » de retour du Japon, le club E2 ramène le futur dans ses valises

  • Ping : Ziki, à quoi ça sert? | Le Blog du Personal Branding

Votre avis nous intéresse :