ASI: Schneidermann en négociation avec des médias étrangers

arrêt sur Images175000 signatures plus loin, la saga d’Arrêt sur Images n’est toujours pas terminée. Et voici maintenant que Daniel Schneidermann annonce être entré dans des […] « discussions […] avec plusieurs médias, français et étrangers, susceptibles d’accueillir notre travail dès la rentrée prochaine. Serions nous obligés de nous exiler en Suisse ou en Belgique pour bénéficier d’un décryptage de nos médias ? On ne sait pas à ce stade si la suggestion de mettre ASI sur Internet lancée par Visionarymarketing sera retenue, mais il semble quasi certain maintenant que nous retrouverons notre émission favorite quelque part dans la médiasphère. Gageons que si l’émission est produite depuis l’étranger, on puisse néanmoins la voir depuis Internet ou le câble. En tout cas, cette information semblerait infirmer l’information précédente sur Ségolène Royale, car bien que le Poitou soit loin de Paris, ce n’est tout de même pas encore l’étranger. Quoique … 😉 Voici in extenso, la « lettre » envoyée par e-mail par Daniel Schneidermann, et reçue ce matin dans nos boîtes :

Chers amis, Je ne peux m’empêcher de vous appeler ainsi, tant vous avez compté dans la vie de toute l’équipe d’Arrêt sur images, au cours du mois écoulé. Vous êtes près de 175 000 qui avez signé la pétition initiée spontanément par l’un d’entre vous, Anthony, et réclamant le maintien de votre émission sur France 5. 175 000 ! Ce mouvement, sans précédent, nous a emplis de fierté et de gratitude. Il justifie pleinement le travail accompli, tout au long de ces années, par notre équipe. Je veux d’abord, du fond du coeur, vous remercier. Nous vous avons beaucoup donné. Vous nous le rendez aujourd’hui, et de quelle manière! Nous vous donnerons encore. Anthony va clôturer cette pétition le 18 juillet prochain (tout le monde a droit à des vacances). Il la remettra alors à la direction de France Télévisions. Si certains de vos proches n’ont pas encore signé, c’est le moment ! Malheureusement, il est peu probable que votre mobilisation soit couronnée de succès. La direction du groupe public a donné maints signes publics de son refus de revenir sur sa décision. Je ne la commente pas ici. Je l’ai assez fait, au cours des semaines écoulées. Mais ne pensez pas pour autant que votre mobilisation aura été vaine. Elle aura d’abord montré la force de la demande sociale d’une critique des médias, exercée au sein même des médias. Cette demande, nous la connaissions. Elle vient de crier, paisiblement, qu’il faudra compter avec elle. Malheur à ceux qui l’oublieraient ! Votre mobilisation aura ensuite poussé puissamment à la résurrection d’une émission comparable à Arrêt sur images. A l’heure où je vous écris, des discussions se poursuivent avec plusieurs médias, français et étrangers, susceptibles d’accueillir notre travail dès la rentrée prochaine. Ne m’en veuillez pas, pour une fois, de rester un peu plus discret que d’habitude, et de faire violence à mon tropisme de la transparence: ces discussions ont besoin d’une certaine tranquillité. Vous serez informés aussitôt que possible sur le big bang blog. Laissez-moi seulement vous dire que tout est encore possible. Vous n’avez peut-être pas fini de vous arrêter sur les images avec nous, sur les écrans de votre téléviseur, ou…de votre ordinateur (ou des deux). Bon été à tous. N’abusez pas de la télévision ! Pour toute l’équipe d’Arrêt sur images, Daniel Schneidermann

ASI: Schneidermann en négociation avec des médias étrangers was last modified: juillet 11th, 2007 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :