Les creatifs culturels en France: réalité mesurable ?

Les créatifs culturels sont ils une réalité mesurable ?Ce matin, à l’invitation d’Eric Seulliet, je me trouvais en compagnie de François Laurent et Denis Failly au café Sole, 1 avenue Trudaine, Paris 9ème pour la présentation des résultats de l’enquête française sur les créatifs culturels. Pour ceux qui auraient raté le premier épisode, la piqûre de rappel est disponible ici. La réunion qui avait attiré beaucoup de monde a montré l’intérêt de la presse pour le sujet. En sortant, je suis tombé sur une personne qui courait se rendre à la conférence de presse suite à une annonce à Canal+ ce matin (trop tard pour elle hélas). Les premiers résultats de l’enquête sur les créatifs culturels en France sont livrés ici en vrac ainsi qu’un questionnaire – ou plutôt un Quiz – donné par l’équipe du projet sous forme de clin d’oeil et qui vous permetttra de déterminer si vous êtes un créatif culturel.

Les notes de la réunion sont fournies ci-dessous en format brut de décoffrage. Les premières remarques, notamment faisant suite à deux pertinentes questions d’une journaliste avisée et de François Laurent ont porté sur la méthodologie de l’enquête qui semble quelque peu discutable : amalgame d’échantillons sur et hors Web, pondération non seulement des échantillons – ça c’est normal si c’est bien fait – mais aussi des réponses qui peut faire croire qu’on a évité des réponses non conformes à un résultat, biais dans les questions (est-ce que vous vous sentez proche de A et de B voire de C quand A, B et C ne sont pas mutuellement exclusifs), réponses essentiellement ciblés sur les attitudes (intangibles) et non correlées par les comportements (tangibles) – ce qui nous prive d’ailleurs d’une comparaison intéressante sur les individus post/hypermodernes qui se pensent écologistes mais qui roulent en 4×4 diesel – etc. jettent hélas un trouble sur la méthode de l’étude. Je pense que François Laurent nous écrirta bientôt un billet d’humeur sur son blog Marketingisdead, du moins c’est ce qu’il nous promettait ce matin. On peut donc regretter ces éléments méthodologiques qui viennent brouiller notre capacité à mesure un phénomène qu’on sent assez fondamental et dont – le sociologue de service était lui-même d’accord avec ça – les tendances de fond sont bien présentes dans l’ensemble de la population interrogée, et non seulement chez les créatifs culturels (dont le choix du nom est d’alleurs critiqué par E Seulliet d’emergences qui lui aurait préféré créateurs de culture). PAr ailleurs, le Quiz – fourni ici en pièce jointe – est vraiment à prendre au 1er degré et ne représente pas une base méthodologique sérieuse (il a été présenté comme un « quiz de magazine de psychologie grand-public » [sic]).

Enfin, comme le remarquait Denis Failly par une question très pertiennte, on regrettera l’effleurement du sujet du Marketing 2.0 qui nous paraît pourtant fondamental et connexe de ce sujet.

Mes notes ci après en format brut de fonderie, pardons pour la forme et les fautes, c’est de la retanscription intelligente de l’écriture (ICR) :

Visionary Marketing Notes
Subject: les créatifs Culturels
Date: 14/02/07

Organisation:
• Yves Michel
• Anne Devron
• Eric Seulliet

Résultats de l’enquête nationale sur les créatifs culturels

Intro
• Historique: étude par des sociologues US (Ray et Anderson) => découverte des créatifs Culturels (CC)
• Réflexion en France pendant 5 ans
• Autres études en Europe et japon (patronage du club de Budapest Europe)
• Fonds octroyés par deux fondations
• Ces nouvelles représentations apportent l’affirmation de nouvelles valeurs

Résultats
• Pas un sondage, mais une recherche de groupes d’individus
• Questionnaire utilisé assez vaste => le plus proche possible dans tous les pays
• 1115 personnes en face à face, et aussi pour partie sur Internet (514)
• Étude menée par B3TSI et garant scientifique: Jean Pierre Worms qui a écrit la préface du bouquin
• Analyse typologique => créations de groupes homogènes et très dissemblables
• 6 facteurs déterminants: écologie, femmes, être avoir paraître, connaissance de soi, enjeu sociétal, ouverture culturelle
• CC => 17% (intervalle de confiance ~ 2%) mais différence des US (4 critères seulement)
• Alter créatifs (21%) => hors des CC mais on ne sait pas bien pourquoi
• éthique > spirituel
• 64% de femmes (détachés sceptiques => proportion inverse)

Remarques du Sociologue (J P Worm)
• 1) Inversion des modes de raisonnement sur la société par rapport aux modes dominants. => versus alliance technique + économique
• 2) Il y a des mouvements de fond dans la société et très larges. Ça va au-delà des CC et les évolutions sont majoritaires dans l’ensemble de la population. Mais ils auraient un .tôle d’entraînement
• 3) c’est différent de la logique d’enfermement des années 70 (Larzac) => ce sont des entrepreneurs
• 4) les détachés sceptiques sont les résistants et sont largement Minoritaires
• 5) les alter créatifs => presque comme les CC sauf sur le spirituel mais c’est une caractéristique française due à l’opposition historique entre laïcs et religieux.
• 6) même les conservateurs modernes sont proches des CC
• 7) les CC ne sont pas un Commando du changement c’est juste un agglomérat statistique
• 8) les CC sont sceptiques sur l’église pour des raisons d’éthique et idem svr les partis bien qu’ils soient + concernés que les autres par la politique
• 9) stratégie moderne = utilisent la société pour la changer

E Seulliet
• Le mot CC n’est pas bien choisi => on aurait du traduire par  »créateurs de culture »
• Leurs valeurs sont différentes mais au-delà c’est le mode de Consommation

A Devron
• Travail porté par le groupe => 6 ans au total (AD y a passé 3 ans)
• En entreprise: les gens étaient positifs de voir que leurs idées litaient parti gi es malgré le conservatisme de l’entreprise

Questions réponses
• CSP? => toutes les CSP sont représentées
• Dimension européenne? Les études commencent à sortir en Italie et en Hongrie
• Quelles questions ? 45 minutes de questionnaire. Le questionnaire fourni ici (voir plus loin)
• En quoi les CC sont ils diffèrent des babas cool à part de ne pas être dans le Larzac ?
• Pourquoi tant de femmes (beaucoup plus que dans l’étude US) ? Est-ce en réaction par rapport à une société française basée sur la raison, la technique et les élites d’écoles d’ingénieurs à majorité masculine
• Étapes Suivantes: Cette étude va être vendu à des entreprises: r) sans la galvauder 2) dégager des fonds pour les actions futures
• F Laurent (Adetem) : les idées ne sont elles pas gênées par la méthodo? Réponse: Repondération des échantillons (!) => extrêmes réserves scientifiques Réponse: les deux sous échantillons ont été croisés
• D Failly: Similitude avec les concepts de Bioneers, connecteurs, le cinquième pouvoir (Crozet)
• « L’apprenance » => nouveau concept d’apprentissage permanent.

Copyright © 2007 Visionarymarketing.com – Do not disclose without prior approval

Les creatifs culturels en France: réalité mesurable ? was last modified: février 14th, 2007 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Une réflexion sur “ Les creatifs culturels en France: réalité mesurable ? ”

  • Ping : marketingrama.info

  • 16/02/2007 à 14:51
    Permalink

    Le terme de créatifs culturels ou autre n’est
    nous sommes tous des créateurs de culture à nos diverses dimensions, dans nos éres d’influences, d’actions, d’évolution.
    si on s’en tient à ce qu’est la culture, je vous renvois à la notion wikipédiennement définie et méfions nous des mots valises
    mais je reconais que ce n’est jamais simple d’englober dans un habillage sémantique
    un profil type.

    Wikipedia nous dit:

    « La culture se définit de cette manière et comme un ensemble de connaissances transmis par des systèmes de croyance, par le raisonnement ou l’expérimentation, qui la développent au sein du comportement humain en relation avec la nature et le monde environnant. Elle comprend ainsi tout ce qui est considéré comme acquisition de l’espèce, indépendamment de son héritage instinctif, considéré comme naturel et inné. Ce mot reçoit alors des définitions différentes selon le contexte auquel on se réfère.
    Voir plus de long développement »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture

    Réponse

Votre avis nous intéresse :