NABAZTAG ou le relationnel décliné à l’émotionnel

NabaztagLes geeks– réputés early adopter- le connaissent déjà mais pour ce Noël, nous avons pu assister à une prolifération de ce lapin d’un nouveau genre : il communique en effet par les émotions … je vous propose de me suivre dans le terrier de Nabaztag !!!

  • Face à un tel ovni, la démarche retenue pour le lancement de cette innovation a consisté à ne pas réaliser de test auprès de consommateurs mais à lancer le produit à une échelle réduite pour observer ensuite comment celui-ci allait trouver – ou pas – sa place au sein de la communauté des premiers utilisateurs. Effectivement, le meilleur moyen de savoir si une innovation va fonctionner, c’est de la faire vivre ;
  • adoptez un lapinEgalement, lorsque vous vous rendez sur le site de Nabaztag, on vous propose non pas d’acheter, mais d’adopter un lapin ;
  • Enfin, la nouvelle génération de Nabaztag possède à présent un nombril qui lui offre de nombreuses perspectives comme celle d’enregistrer des MP3 ;

Nabaztag s’inscrit comme un objet communiquant d’un nouveau genre : il permet à son détenteur de vivre et partager des émotions avec son entourage. Chaque Nabaztag est unique car vous êtes en charge de son éducation qui se fait au fil de vos navigations internet et des configurations que vous choisissez.

Néanmoins, Nabaztag semble avoir été victime de son succès pour ce Noël : le constructeur assure tout mettre en oeuvre pour se faire pardonner en proposant un accès libre et gratuit à toutes les fonctionnalités du petit lapin : les marketeurs les plus avertis y verront une subtile stratégie pour ‘éduquer’ et ‘familiariser’ le consommateur aux possibilités offertes par Nabaztag de manière à ce qu’il ne puisse plus s’en passer par la suite …

Article des catégories CRM. Mettre en favori le permalien.

9 avis sur “NABAZTAG ou le relationnel décliné à l’émotionnel

  1. Mouais, on peut dire des choses de ce genre… mais, vous oublier de mentionner que le Nabaztag on peut, après l’avoir configuré, aller sur des dizaines de plateformes gratuites sur l’Internet pour l’utiliser. On ne peut pas suspecter les pionniers de l’Internet en France, les fervents de l’open source, et qui proposent pour leur produit une API ouverte d’empêcher le chaland d’utiliser son lapin wifi à sa guise, ce serait le monde à l’envers.

    Violet dompte la maîtrise d’une technique sophistiquée et farouche et quasiment d’avant garde — car le public ne la saisit pas toujours encore — qui sera dans un futur proche indispensable à tous. Lorsque tous les objets, le moindre objet, seront connectés.

    Qui plus est, vu le prix de l’abonnement bi-mensuel (moins de six euros par mois), il est hautement improbable que Violet puisse compter faire son beurre avec, d’autant, que comme je disais, une grande partie de la communauté des Nabaznautes trouve à sa disposition diverses manières d’animer son lapin, sans qu’elle se sente enchaînée au site du Nabaztag. Des dizaines de services ont été développés par des Nabaznautes.

    Portez-vous bien,

    Paisible fin d’année à tous.

  2. Bonsoir et merci pour votre commentaire digne d’un bon chargé de communication ;))
    Mon objectif en écrivant cet article n’était pas d’établir un argumentaire de vente … je trouve par ailleurs mon article largement orienté en faveur de ce petit lapin … Néanmoins, tout n’est pas rose dans le terrier de Nabaztag dont beaucoup de détenteurs se sont sentis frustrés suite à l’impossibilité de ne pouvoir le faire vivre immédiatement à l’ouverture des cadeaux de noël : j’en voeux pour preuve les commentaires laissés à la suite du communiqué de presse de violet sur le blog de nabaztag.

  3. Coucou,

    Non, je ne suis pas chargée de communication du tout, j’ai répondu intuitivement et de mon coeur — comme je fais toujours — je suis chargée de fabriquer des nabcasts poétiques pour animer les lapins.

    Je suis affligée aussi que le lapin ne puisse prendre son essor d’emblée, je pointais le fait (en dehors du fait que l’utilisateur s’attache à son lapin sans pour autant être esclave de la plateforme Nabaztag, une fois connecté) qu’il y a une grosse communauté de Nabaznautes qui oeuvre par sympathie pour le lapin wifi et qui croit en cette fabuleuse epopée qu’il incarne.

  4. Je pense sincèrement que Nabaztag réunit tous les ingrédients pour créer une fabuleuse communauté ;)) les petits cafouillages de ses débuts (encombrement de platemforme …) ne le rendent que plus humain!!!
    Bon réveillon Marvel ainsi qu’à vous tous ;))

  5. Merci pour cet échange. J’ai tenté d’en acheter un pour Noël à ma femme (je dis bien tenté). à PC City (Bd St Germain), produit inconnu des vendeurs, Darty (de l’autre côté du Bd St Michel), non référencé, et Fnac digitale, un peu plus loin sur le trottoir d’en face, où je savais que le lapin était référencé, rupture de stock. Le vendeur de la FNAC était + au courant que la moyenne, et m’a confirmé que si le produit était absent c’est qu’il marchait trop bien et qu’il y avait des problèmes de fabrication. J’ai été surpris de voir un tel succès, et il semblerait que ce produit devienne un véritable « culte ». Remarquez, j’aurais pu l’acheter sur Internet ;-) mais en ce moment je fais une crise rétrograde en faveur du commerce de rue. Bon, on verra à Noël 2007. En attendant, je me demandais si on pouvait le brancher sur Ethernet et a priori ce n’est pas possible. Ca va être un peu dur à utiliser au bureau. Est-ce qu’on a pensé à décliner ce produit pour l’usage professionnel (veille automatisée par exemple) ?

  6. Pingback: marketingrama.info

  7. Bonjour,
    Propriétaire de deux lapins de seconde génération (nabaztag/tag) je dois bien avouer que le fait que ce qui est ennuyeux ce n’est pas l’abonnement payant. Le problème avec ces lapins c’est qu’ils ne fonctionnent qu’à 30% de leur argumentaire de vente. De nombreux utilisateurs de nabaztag/tag ont commencé une action auprès des associations de consomateurs car le discours ainsi que les spots publicitaires des nabaztag sont outrageusement bien au dessus des possibilités actuelles du lapin… On peut aussi étudier de plus prêt la campagne de relation publique de l’entreprise qui vend les lapins et là je dois dire que c’est un cas d’école pour ce qu’il ne faut pas faire. Allez faire un tour sur les forums et autres lieux d’échange autours des nabaztag, vous verrez que les utilisateurs ne sont pas très joyeux et celà fait plusieurs mois que ça dure.
    Espérons que le produit s’améliore un jour…

  8. D’accord avec Michael. J’ai pu, à la faveur d’un atelier d’innovation que j’organisais Vendredi dernier, essayer le lapin v2 en question. Michael a raison. La plupart des menus ne fonctionnent pas. De nombreux menus étaient buggués et partaient en erreur de script ou de serveur. J’ai trouvé en outre la capacité à « nourrir » le lapin d’informations assez pauvre; insertion de rss, choix des mots clefs, connexion à des radios internet … ??? En prime, le haut parleur est assez mauvais et le lapin – même en Français – ne parle pas assez audiblement pour que je le comprenne. En outre, beaucoup de services payants, comme le service boursier, hormis un service de base indigent et l’impossibilité de le connecter à son service existant que ce soit dans sa banque ou chez un courtier ou même chez Yahoo! finance. J’ai été très déçu par le produit qui ne m’a pas convaincu. Enfin, j’aurais bien vu le lapin trôner au bureau pour me faire ma veille sur Internet mais il semblerait que ce ne soit pas possible d’une part et d’autre part que la connectique Ethernet n’ait pas été prévue. Une bonne idée à creuser et à finir car il y a un véritable besoin et un marché prometteur pour des appareils qui se connectent à Internet sans passer par un ordinateur, mais la finition reste à faire. On attendra la v10 ;-)

  9. LOL, ben dit donc ! vous avez l’air de pas avoir eu de chance avec vos lapins. J’adore mon lapinou, j’espère me faire pleins d’amis et les sercvices que j’ai demndé marchent pour moi. Vous êtes sûrs que vous savez utiliser un ordinateur ???? LOL !!

Votre avis nous intéresse :