Philippe Cohen dégonfle la bulle chinoise

Chinese BubbleDans un chat organisé par le Journal du net autour du livre (La Chine sera-t-elle notre cauchemar ?) dont il est co-auteur avec Luc Richard, Philippe Cohen (Marianne) n’y va pas par 4 chemins pour déballonner la bulle médiatique qui enfle autour de la Chine. L’échange en ligne est saignant, à la Jean François Kahn. Dans son coup de gueule cybernétique, Cohen nous décrit les 3 mythes de la bulle médiatique Chinoise : La première illusion serait de croire que « l’ouverture à l’économie de marché de la Chine améliore le pouvoir d’achat des Chinois. L’ouverture a surtout renforcé les inégalités ». La deuxième, de « croire que la Chine est devenue le plus grand marché du monde ». Selon lui, les échecs sont plus flagrants que les réussites, même si les réussites dans l’infrastructure sont significatives (dans un sens, l’échec d’Areva sur le super réacteur est aussi un signe).

Troisième erreur d’interprétation selon Philippe Cohen : « l’idée que l’économie de marché amène forcément la démocratie ». Comme le faisait remarquer Joe Klein de Time Magazine (voir ci-dessous) il y a peu à propos du moyen Orient, à savoir que la démocratie n’est pas un ‘cadeau’, c’est le résultat d’un long et délicat travail ». En conclusion, pour Philippe Cohen, le résultat de la globalisation serait un désarroi partagé des 2 côtés, et personne ne sortirait vraiment vainqueur. On savait depuis longtemps que l’économie n’était pas un jeu à somme nulle, et qu’il peut y avoir de vraies relations gagnant/gagnant … mais aussi perdant/perdant, ces choses là arrivent également hélas. Quant à l’affirmation que l’industrie chinoise est essentiellement copieuse et peu encline à l’innovation, peut-on avancer avec certitude que la conception ne changera pas de main ? J’ai peine à croire que les entreprises chinoises ne recellent pas d’individus créatifs. Mais admettons… Pour accéder au script complet du chat sur le site du JDN, cliquer ici

Extrait de la chronique de Joe Klein sur Time Magazine du 13 mars 2006:
[…] « Democracy requires the exact opposite. It demands that people take charge of their lives and make informed decisions. That takes time, the careful accumulation of the habits of citizenship. Bush’s « gift » formulation sends exactly the wrong message; it leads people to believe that all they need is a purple finger and life will get better. The President seems a victim of that same delusion: he seems to believe that we can get away with promoting democracy through glorious rhetoric without doing the slow, expensive, heavy lifting of nation building. It is easy to talk about the need for decent education and health care if you’re not charged with providing it […]

Philippe Cohen dégonfle la bulle chinoise was last modified: mars 15th, 2006 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Une réflexion sur “ Philippe Cohen dégonfle la bulle chinoise ”

Votre avis nous intéresse :