Les outils de veille concurrentielle sur Internet

Comme ce sont bientôt les vacances, il est temps de prendre un peu de recul et de retrouver des lectures saines à emporter avec soi pour ne pas bronzer idiot. Voici la rediffusion d’un article d’octobre 2014 sur le sujet de la veille concurrentielle sur Internet.

En théorie, l’Internet permet à une entreprise de bénéficier d’un « coup de projecteur » sur son activité et de bénéficier d’une meilleure visibilité. En pratique, la présence d’une entreprise est souvent noyée par celle des autres et l’internaute n’a besoin que de quelques minutes pour identifier la meilleure offre proposée. La veille concurrentielle devient ainsi nécessaire pour observer, analyser et anticiper les évolutions de son marché et agir en conséquence. Pour se faire, il existe plusieurs outils de veille sur internet, en voici quelques exemples : 

La veille concurrentielle est un exercice difficile et fastidieux. Mais certains outils rendent ce travail moins difficile.
La veille concurrentielle est un exercice difficile et fastidieux. Mais certains outils rendent ce travail moins difficile.

Plusieurs outils de veille concurrentielle :

  • Annuaires d’entreprises : ces sites types Société.com, Infogreffe, Manageo, ou Verif permettent d’obtenir les informations administratives et financières de chacun des concurrents.
  • Whois.net permet d’avoir des détails sur le détenteur du nom de domaine (pays, lieu d’hébergement, date de création et d’expiration du nom de domaine…).
  • Alertes Google : elles offrent la possibilité de se tenir informé sur un sujet, marché, un concurrent… Pour cela, on sélectionne plusieurs mots-clés et Google envoie un mail à l’utilisateur au moment où il détecte une modification ou un nouveau contenu sur le sujet concerné.
  • Flux RSS : de la même manière, s’abonner au flux RSS d’un site ou d’un blog qui traite d’un sujet clé, d’un marché etc. apporte une source d’information utile à la veille concurrentielle d’une entreprise.
  • Le site, blog et newsletter du concurrent : c’est une façon très simple de connaître la façon dont le concurrent communique auprès de ses clients, les offres qu’il met en avant etc.

En matière d’outils de veille concurrentielle sur Internet, l’entreprise n’a donc que l’embarras du choix. La difficulté réside dans la capacité à combiner ces différents outils pour optimiser leur efficacité. Il ne faut pas oublier que l’Internet fait depuis longtemps partie de l’environnement de l’entreprise, que celle-ci le veuille ou non (il existe bien sûr des sociétés qui résistent encore et toujours à l’envahisseur, mais elles sont de moins en moins nombreuses). Par exemple, le community manager est souvent cantonné à un rôle de SAV en ligne, alors que celui-ci possède des informations qui peuvent être essentielles à l’orientation stratégique de l’entreprise.

Lire la suite « Les outils de veille concurrentielle sur Internet »

Entreprise digitale : quand les leaders s’inspirent des start-ups

La transformation digitale est depuis des années au coeur des préoccupations des entreprises. Nous avons régulièrement abordé ce sujet sur ce blog. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette transformation est un processus long et difficile à mettre en place, un sujet que nous avons documenté au travers d’un livre blanc dédié au sujet de cette entreprise digitale et intitulé « la face cachée de la transformation digitale« . Afin de se différencier par l’innovation et améliorer leur processus, certaines entreprises ont recours modèle des start-ups. Le but est de devenir une entreprise digitale, en phase avec une époque où le consommateur transforme radicalement ses habitudes de consommation. Cela concerne tous les secteurs, de manière différente, y-compris les entreprises du secteur industriel qui s’inspirent de l’apport technologique des start-ups pour révolutionner leur modèle de production. Pour nous en assurer nous nous sommes rendus chez SAP pour interviewer Arnaud Merlet, Directeur des Opérations France de SAP.  

Entreprise digitale : définition

Entreprise digitale : un enjeu d'investissement
58% des DSI prévoient une augmentation de la digitalisation

Selon Arnaud Merlet, une entreprise devient une « entreprise digitale lorsque celle-ci utilise la technologie pour réussir à changer son modèle économique« . Ce phénomène a pris une ampleur très importante ces dernières années. En effet, d’après une étude annuelle menée par Accenture en partenariat avec IT for Business auprès des DSI, les investissements numériques ont augmenté en France. Les DSI prévoient une augmentation des budgets dédiés à la digitalisation des processus de 58% en 2015.

Pendant des années, en Europe, les entreprises étaient dans une logique d’optimisation de processus :  « SAP fournissait des instructions qui leur permettaient d’automatiser, de simplifier et de standardiser leur processus. Aujourd’hui, les entreprises sont obligées d’innover pour se différencier, survivre et gagner des parts de marché », explique Arnaud Merlet, « et pour cela, la technologie est nécessaire ». Lire la suite « Entreprise digitale : quand les leaders s’inspirent des start-ups »

CRM : à la recherche du consommateur perdu

Les vacances approchent et malgré l’atmosphère délétère accentuée par l’attitude scandaleuse des médias les plus respectables, nous avons quand même envie de penser aux vacances. J’en profite donc pour me mettre en mode estival et relayer un article que j’ai écrit sur le blog et pour le compte d’Adobe Systems France et qui est paru la semaine dernière : « le digital au service de ce consommateur qui vous paie ». J’y ai filmé et interviewé Régine Vanheems, auteur d’un ouvrage intitulé « réussir sa stratégie cross et omni-canal » afin de saisir ce consommateur qui a selon elle, plus changé en vingt ans qu’en vingt siècles.

Le consommateur qui a changé le monde

le consommateur roi au bon marché
Déjà au milieu du 19ème siècle, le client était roi au Bon Marché d’Aristide Boucicaut il est temps de redécouvrir ses principes

Les lecteurs de Visionary Marketing pouvaient compter sur moi, à l’heure où je prépare les livres de l’été sur mon Kindle pour agrémenter mes brefs congés, pour les gratifier de quelque référence littéraire et quelle meilleure référence s’offrait à moi que l’excellent, inimitable, incomparable « Au bonheur des dames« . Quel rapport me direz-vous entre ce classique parmi les classiques, 11ème tome des Rougon-Macquart, et ce consommateur qui a changé au point de devenir si exigeant ?

C’est que le joyau d’Emile Zola, qu’il a conçu autant en homme de l’Art qu’en homme de lettres (Zola a été chef de publicité chez Hachette pendant 4 années), nous en dit plus sur ce consommateur qui, tout compte fait, n’aurait peut-être pas tant changé que cela. Tout comme il savait reconnaître la supériorité d’un Boucicaut au milieu du 19eme siècle (dont Octave Mouret n’est autre que la réincarnation littéraire), il sait aujourd’hui reconnaître la supériorité d’un Amazon dont la maîtrise du parcours client et de l’art de satisfaire ses clients est incomparable.

Le consommateur a changé la donne de la concurrence, nous en avons eu la preuve hier

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais hier a fait date dans l’histoire du commerce. Certes la Fnac a pu racheter Darty. Ce n’est pas tellement cela le changement. Ce qui a bouleversé notre environnement c’est la reconnaissance – tardive mais imposante – d’Amazon (et de quelques autres e-commerçants) comme poids lourds de la distribution.  C’est au fond ce qui a permis d’autoriser le rachat de Darty par l’autorité de régulation de la concurrence. Et nous ne y trompons pas, ce n’est pas uniquement le signe de l’importance du digital mais surtout l’annonce de la naissance d’un poids lourd mondial qui a bousculé le marché à partir du digital (en attendant de boucler sur le commerce physique en réglant son sort à ses concurrents). Le consommateur ne s’y est pas trompé. Comme Boucicaut – qui a tout inventé, depuis la commande à distance, le catalogue, les promotions, les prix affichés, le client roi … jusqu’à la livraison à domicile – le nouvel ordre du commerce est né qui va obliger tous les acteurs du commerce à profondément changer leurs méthodes pour redécouvrir les principes de l’homme de Sèvres-Babylone.  Lire la suite « CRM : à la recherche du consommateur perdu »

Cross Canal : jusque 12% de leads en ligne avec la DMP de Nissan

Corss Canal - l'expérience NissanJ’ai décrit le nouveau consommateur dans un premier article sur le forum cross canal 2016 publié sur le blog d’Adobe Systems France (transparence, cf. ci-dessous), la nécessité pour les marques de se mettre à la place du client, et enfin, en quoi et comment le digital pouvait répondre à ces nouvelles préoccupations du client. Voyons dans cette deuxième partie, issue du premier atelier du forum cross canal d’Adobe, le volet digital et concret du déploiement d’une DMP (data management platform) tel qu’il a été réalisé chez Nissan avec le cabinet de conseil Equancy. Comme je l’explique souvent, sur ce blog, les exemples concrets de déploiement de projets de Big Data en marketing sont assez rares et surtout, il est encore plus rare qu’un client vienne les décrire en public. Il s’agit en général de projets secrets et les marques sont réticentes, en principe, à communiquer sur eux. De temps en temps, on en voit un décrit plus précisément et c’est le cas ici dans cette conférence. Zoom donc sur ce projet cross canal de DMP chez Nissan que j’ai trouvé particulièrement intéressant en terme de ROI, une denrée encore plus rare et que je suis content de présenter à mes lecteurs. (transparence : Si Adobe est mon client, j’écris ici en tant que passionné du domaine. Cet article est publié avec le même esprit et le même sérieux qu’à notre habitude et sur la base du caractère innovant de son sujet, dont nous avons jugé qu’il était pertinent de nos lecteurs).

DMP : le pivot du déploiement d’une stratégie cross canal

La DMP est un apport essentiel dans le déploiement d’une stratégie cross canal. Elle permet la collecte et l’agrégation des données CRM et éventuellement l’enrichissement de celui-ci via des données tierces. Elle apporte aussi la reconnaissance client et la capacité d’activer le bon canal au bon moment. C’est donc un pivot essentiel dans la mise en œuvre d’une stratégie cross-canal, et l’engouement autour de ce type de solution ne se dément pas, démontrant ainsi l’intérêt croissant des clients pour les sujets de personnalisation de l’offre et des sites.

DMP Nissan
Après la théorie la pratique. Nissan et Equancy sont venus expliquer leur travail autour de la DMP et ses impacts

Le cabinet de conseil Equancy qui travaille déjà de longue date avec Accor sur ce type de projets a mis en place une logique de DMP pour le constructeur automobile Nissan. Pour eux, qui sont positionnés en tant que société conseil indépendante sur ce domaine, c’est un sujet majeur pour tous les annonceurs et « ceux qui n’y viendront pas feront face à une barrière à l’entrée comme « c’est déjà le cas dans le secteur de la distribution par rapport aux concurrents d’Amazon ». Pour ceux qui se demandent encore si le digital apporte un avantage concurrentiel, la question s’est désormais inversée : le délai mis à adopter le digital peut constituer une véritable question de survie. Pour ce qui est de cette personnalisation, elle concerne bien entendu les médias en ligne, mais elle permet également le travail offline en amenant des visiteurs en magasin. Voyons comment Nissan a mis en place cette technologie. Lire la suite « Cross Canal : jusque 12% de leads en ligne avec la DMP de Nissan »

Le futur du content marketing à eZ conférence (save the date)

Le 5 octobre 2016, Yann Gourvennec interviendra lors de la conférence Au-delà du Web (« Beyond the Web »). Il parlera de l’évolution du content marketing, les réseaux sociaux et le marketing de bouche à oreilles. Son intervention sera interactif et très intéressante : l’audience sera composée de personnes étant issu du domaine du marketing tout comme d’un domaine plus technique.

eZ Systems (transparence : eZ fut notre client en 2015) est l’éditeur de eZ Publish, un des CMS leaders dans le monde (Système de Gestion de Contenu ou Content Management System).

Ce système permet de valoriser la valeur de contenu des entreprises. eZ est expert dans 4 domaines :

  1. Le content management : Le client a la liberté de construire, d’élargir et personnaliser le contenu en fonction de la marque et de ses besoins.
  2. Le contenu en tant que service : Le client peut publier le contenu à travers plusieurs canaux et plateformes. Ce qui différencie eZ Systems d’un CMS traditionnel.
  3. Le marketing digital : En terme de marketing digital, on peut créer et gérer le contenu facilement grâce à cette plateforme. Ce contenu pourra être partager à travers plusieurs supports (ordinateur, tablette, mobile, objets connectés etc.) eZ Systems permet aussi de programmer le contenu et le dynamiser.
  4. Le e-commerce : Interagir avec les clients tout au long du parcours clients est important. C’est aussi un avantage compétitif pour une entreprise (e-commerçant). ez Systems est un outil utilisé pour construire ce genre de relation entre une marque et ses clients. Aussi, un e-commerçant peut facilement gérer sa boutique en ligne (catalogue de produits, contenu éditorial etc.)

Au-delà du Web (« Beyond the web »)

(FR)Save the DateeZ Systems organise une conférence le 5 et 6 octobre nommé « Beyond the web », elle regroupera des experts dans la stratégie numérique, le marketing et l’ingénierie. Si vous êtes passionnés par le web et surtout le content marketing, cette conférence est faite pour vous. Cette conférence répondra principalement à des questions liées à l’évolution du digital et du changement des besoins du consommateur. Les experts présents à cette conférence aborderont 9 thèmes :

  • La gestion de contenu multicanal
  • La stratégie de contenu
  • Expérience utilisateur
  • La transformation digitale
  • Personnalisation de contenu
  • Objets connectés
  • Logiciel Open Source
  • Le développement agile
  • Le cadre « Symfony Full-Stack »

 

Au cours de la dernière soirée, une remise de eZ Awards aura lieu afin de récompenser les principaux accomplissements au sein de leur écosystème.

Announcing eZ Conference 2016: Beyond the Web

We’re thrilled to announce that the eZ Conference is coming back to Paris on October 5–6, 2016.

This year’s conference brings together experts in digital strategy, marketing and engineering to exchange ideas on how to deliver remarkable digital experiences. A two-day event, eZ Conference 2016 is centered around a theme especially fitting for the eZ Community: Beyond the Web

If you’re in the eZ Community, chances are you’re passionate about the Web but you’re also passionate about delivering content above and beyond websites. The reality is, users today expect brands to deliver smarter, more contextualized online experiences across channels. What are the operational requirements to succeeding in this complex digital landscape? How do you define the right information architecture for your business? How do you take advantage of the latest technology and tools to manage your content more efficiently? What does it mean to go through a digital transformation and how do you succeed?

>> eZ Conference 2016 will offer insights on these and many other ‘keep me up at night’ questions.